Clinique Coach-Moi

Sep 29

L’intolérance alimentaire: Comment l’identifier?

L’intolérance alimentaire est difficilement identifiable, contrairement à l’allergie alimentaire qui se déclenche habituellement immédiatement lors de notre contact avec l’allergène.

L’intolérance alimentaire peut provoquer un effet retardé de plusieurs heures à plusieurs jours et les symptômes sont généralement diffus:

  • Peau: rougeur, enflure, prurit, éruption cutanée, etc.
  • Voies respiratoires: production excessive de mucus, toux, respiration sifflante, essoufflement, rhinite, etc.
  • Yeux: œdème sous les yeux tel que des cernes, de la rougeur, etc.
  • Tractus digestif: indigestion, gaz intestinaux, ballonnements, diarrhée, vomissements, crampes.
  • Autres: fatigue, brouillard mental, coup de barre, douleurs musculaires et articulaires diffuses, courbatures inexpliquées, inflammation chronique, etc.

L’utilisation du journal alimentaire pour déterminer les aliments intolérants s’avère généralement inefficace et fastidieux de par les délais des réactions dans le temps, mais aussi par la nature de votre alimentation. Par exemple, vous pouvez être intolérant au lait mais pas au yaourt; de par la transformation du lait en yaourt la protéine laitière est altérée et son effet sensibilisant peut être aboli.

Heureusement, la science vient à notre rescousse en proposant des tests d’intolérances alimentaires qui nous informent des aliments sensibilisants ainsi que de leur niveau de «réactivité» qui est gradé de 1 à 4. Dépendamment de leur grade, l’aliment est retiré pour une période déterminée pour ensuite être réintroduit en diète rotatoire. Les tests d’intolérances alimentaires permettent d’effectuer un suivi rapide et efficace en déterminant spécifiquement les aliments qui nous rendent malades, en évitant les protocoles coûteux et sans résultats.

Bonne santé!

Lu 4426 fois Dernière modification le mardi, 10 novembre 2015 03:36
Valérie Martin

Diplômée du Collège des médecines douces du Québec, en tant que Conseillère de la santé et par la suite d'Éducatrice de la santé, elle désire approfondir ses connaissances et elle entreprend sa formation de Naturopathe à l'École d'enseignement supérieur de naturopathie du Québec.